L’homme lui dit : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis

ma jeunesse. » Jésus le regarda et se prit à l’aimer.                    (10,20-21)

       B « Une seule chose te manque ; va, ce que tu as, vends-le,

       donne-le aux pauvres et tu auras un trésor dans le ciel ;

       puis viens, suis-moi. » Mais à cette parole, Il s’assombrit

       et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens                 (10,21-22)

             C Regardant autour de lui, Jésus dit à ses disciples :

              « Qu’il sera difficile à ceux qui ont les richesses

             d’entrer dans le royaume des cieux ! »                             (10,23)

                     D Les disciples étaient déconcertés (stupéfiés)

                     par ces paroles.                                                           (10,24)

              C’ Fixant sur eux son regard, Jésus dit : « Mes enfants,

              qu’il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu !

              Il est plus facile à un chameau de passer par le trou

              d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume

              de Dieu ! »                                                                          (10,24-25)

              Ils étaient de plus en plus impressionnés.                      (10,26)

        B’ Pierre se mit à lui dire : « Eh bien ! Nous, nous avons

        tout  laissé pour te suivre. »

        - « Personne n’aura laissé maison, frères, sœurs, mère, père,

        enfants ou champs à cause de moi, sans recevoir au centuple

        maintenant, en ce temps-ci, maison, frères, sœurs, mères, enfants

        et champs…et dans le monde à venir, la vie éternelle .       (10,28-30)

A’ Beaucoup de premiers seront derniers et les derniers seront premiers.»                                                                                         (10,31)

EXEMPLE D'ECRITURE EN MIROIR

LE JEUNE HOMME RICHE

exemple d’écriture concentrique

L'évangile de Marc nous offre deux exemples de séquences écrites en miroir : Jésus à Nazareth (6,1-6) et Le Jeune homme riche (exemple ci-contre).

Le texte araméen (en caractères droits) s’arrêtait en (D) : la stupéfaction des disciples. Marc (en italiques) poursuit le récit en miroir du texte originel. Marc et Matthieu sont assez proches ici. Difficile de dire que Marc serait le premier auteur.

La phrase la plus importante, est située au centre (D). Marc la répète donc en 10,26 : les disciples étaient de plus en plus impressionnés.

En C et C’, il insiste sur le regard circulaire de Jésus et sur la difficulté d’entrer dans le Royaume des cieux (sémitique) ou de Dieu (grec). Noter le « Mes enfants » marquant le début de l’argumentation. Il s’agit non d’enfants au sens strict, mais de nouveaux convertis. Nous sommes bien en (C’) dans le monde grec.

En B et B’, Jésus dit qu’il faut tout laisser pour le suivre et que les biens des cieux (la vie éternelle) sont à rechercher avant les grands biens (terrestres) du jeune homme riche.

En A, Jésus aime le jeune homme riche - un Juif ! -.

En A' les grecs disent que eux aussi, ont droit à l'amour de Jésus...